Projet ARCH : Projet Assurance pour le Renforcement du Capital Humain

Un projet de protection sociale conçu pour sortir le Bénin de la précarité.

 

Présentation du modèle ARCH et descriptif du dispositif

Le dispositif ARCH est le principal outil de mise en œuvre de la stratégie de protection sociale au Bénin.

Il constitue un paquet de quatre (4) services de protection sociale (Assurance Maladie, formation, Micro-crédit et Assurance retraite) qui seront offerts à un guichet unique.

L’ARCH est essentiellement destiné aux couches les plus démunies des secteurs de l’agriculture, du commerce, du transport, de l’artisanat, de l’art et de la culture ainsi qu’aux personnes démunies sans activité.

L’assurance maladie en est le volet principal.

L’Etat assure la prise en charge totale de l’assurance maladie des pauvres extrêmes et la prise en charge partielle des pauvres non extrêmes.

Il est à souligner que de manière générale, l’assurance maladie sera rendue obligatoire par la loi pour toute personne résidant au Bénin. En conséquence, l’Etat, les employeurs du secteur privé, les professionnels individuels seront tenus de souscrire au minimum pour leurs employés une assurance maladie de base. Il en sera de même pour toutes les personnes du secteur informel n’entrant pas dans la catégorie de population prise en charge par l’Etat.

Les bénéficiaires de ARCH seront toute la population non couverte actuellement par un dispositif d’assurance maladie, en particulier les pauvres extrêmes et les pauvres non extrêmes pour les services d’assurance maladie, les acteurs démunis du secteur informel pour les services de formation et les services de crédit et les acteurs du secteur informel pour les services d’assurance retraite.

  • La mise en œuvre du projet aura un impact significatif sur la vie socio-économique des bénéficiaires ;
  • Augmentation du taux de fréquentation des structures sanitaires ;
  • Réduction de la consommation des médicaments de contrefaçon à travers l’accès de la population à des médicaments essentiels à bon marché ;
  • Baisse des taux de mortalité et de morbidité ;
  • Augmentation de l’espérance de vie ;
  • Formalisation progressive des acteurs du secteur informel ;
  • Amélioration de la croissance économique du fait de l’accès au crédit d’un capital humain en meilleure santé et bien formé ;
  • Amélioration de la qualité des services de santé grâce au mécanisme de certification et d’accréditation des structures sanitaires ;
  • Accroissement et stabilisation des ressources des formations sanitaires grâce au système du tiers-payant ;
  • Amélioration du niveau de compétence des travailleurs du secteur informel ;
  • Amélioration de l’accès des populations pauvres à des services financiers durables et viables à travers l’octroi de micro-crédit. Ainsi ils participeront au processus de création de richesse à travers les activités génératrices de revenu ;
  • Augmentation de la capacité de financement des compagnies d’assurances ;
  • Développement de la culture de souscription à la pension de retraite aux travailleurs du secteur informel. Ceci réduira la précarité de ces derniers en leur assurant un revenu minimum lorsqu’ils quitteront la vie active.

 
Au total, le projet ARCH contribuera à la réduction de la pauvreté, de la disparité dans l’accès aux services sociaux de base et à l’atteinte des objectifs du développement durable.​

Objectif​ Général

Le projet ARCH vise à accroître la capacité et l’accès aux services sociaux de base ainsi qu’aux opportunités économiques de façon durable et équitable aux béninois, notamment les plus démunis.

Objectif​s spécifiques

  • Améliorer l’accès aux services de santé pour toute la population ;
  • Fournir aux acteurs démunis du secteur informel (agriculteurs, commerçants, transporteurs, artisans et artistes) des formations opérationnelles ;
  • Faciliter ou améliorer l'accès aux crédits aux acteurs démunis du secteur informel (agriculteurs, commerçants, transporteurs, artisans et artistes);
  • Assurer une pension de retraite aux agriculteurs, commerçants, transporteurs, artisans et artistes du secteur informel.

Résultats attendus (effets directs)

  • Accès au système de santé à moindre coût assuré aux populations pauvres, environ 4,3 millions de béninois ;
  • Disponibilité et l’accessibilité financière des médicaments génériques/essentiels garanties pour tous les assurés ;
  • Amélioration du niveau de compétence d’environ 1,8 millions de béninois acteurs du secteur informel par des formations opérationnelles ;
  • Accès au crédit d’environ 1,8 millions de béninois acteurs du secteur informel ;
  • Souscription à une pension de retraite par environ 2 millions de béninois acteurs du secteur informel.

Le Ministère

 Emploi et microfinance  

 

 

Travail et fonction publique

Protection sociale

 
Nous écrire     |    FAQ  |  Mentions légales | Partenaires  | Plan du site

Adresse : Cadjèhoun -Cotonou - Tél : (00229) 21 33 23 30

Ministère du Travail de la Fonction Publique et des Affaires Sociales

Copyright © 2017 - MTFPAS