Le thème de cette 107ème session est : Construire l'avenir avec le travail décent

Le Bénin participe depuis le Lundi 28 Mai et ce jusqu'au 8 Juin 2018 à la 107ème session de la Conférence Internationale du Travail qui a lieu à Genève en Suisse. Le Ministre du Travail et de la Fonction Publique Adidjatou A. MATHYS, le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises et de la Promotion de l'Emploi Modeste KEREKOU ainsi que les partenaires sociaux et les employeurs prennent part aux assises à la rencontre internationale qui aborde une série de questions, dont la violence au travail, les femmes au travail, le dialogue social, l'application des normes et la coopération pour le développement.

Dans la journée du Mardi 29 Mai, la délégation gouvernementale du Bénin a tenu une série de rencontres avec la Directrice Régionale du BIT Afrique, la Directrice Régionale Afrique de l'OIT et bien d'autres.

Il faut préciser que pendant la Conférence Internationale du Travail, une commission composée de représentants des travailleurs, des employeurs et des gouvernements mènent une discussion sur les possibles nouvelles normes pour lutter contre la violence et le harcèlement au travail. Par ailleurs, la Conférence Internationale de Travail va discuter de la coopération pour le développement de l'OIT dans le contexte de la réforme des Nations Unies.

Le 7 Juin prochain, un sommet de haut niveau sur le monde du travail sera consacré au rôle de l'emploi et du travail décent pour assurer la paix et la stabilité dans les pays émergeant de crises, de conflits ou de catastrophes.

La Conférence Internationale du Travail définit la politique générale de l'Organisation Internationale du Travail (OIT) et se réunit une fois par an à Genève, en Suisse. Elle rassemble chaque année plus de 5 000 délégués gouvernementaux, travailleurs et employeurs, en provenance des 187 Etats Membres de l'OIT.

PFC/MFTP

LA MINISTRE ADIDJATOU MATHYS APPORTE UN SOUTIEN SUBSTANTIEL AUX VICTIMES  

             En sa qualité de ministre des Affaires sociales et native de Porto-Novo, Adidjatou MATHYS était aux côtés des victimes de l'incendie survenu dans la nuit du mardi 03 octobre au mercredi 04 octobre 2017 à Louho dans le 5e arrondissement de Porto-Novo accompagnée de ses collaborateurs hier mardi 10 octobre 2017 avec des bras chargés de vivres et de kits scolaires. Il s'agit pour elle d'apporter le message de compassion du chef de l'État aux populations. A cette occasion, on pouvait lire dans les regards des bénéficiaires un sentiment de soulagement. D'ailleurs le porte parole des victimes de la famille Sagbo qui a subi la furie du feu a accompagné la ministre Adidjatou MATHYS de prières sans oublier de lui dire de transmettre leurs mots de gratitude au président Patrice Talon. Il a par ailleurs pensé aux différents donateurs et  bonnes intentions.

       Dans la soirée de ce mardi 10 octobre 2017,  la ministre des Affaires sociales  Adidjatou Mathys accompagnée pour la circonstance des membres de son cabinet  est descendue à Porto-Novo sur le site de Louho plus précisément dans la maison  Sagbo qui a été ravagée par le feu d’incendie dans la nuit du mardi 03 octobre au mercredi 04 octobre 2017. Après avoir présenté la compassion du chef de l’Etat aux victimes, elle a remis des vivres et des kits scolaires pour les soulager.

             C’est à la place publique de Louho dans le 5e arrondissement de Porto-Novo que la ministre des Affaires sociales Adidjatou Mathys a remis aux victimes d’incendie causé par l’essence de contrebande transportée par un camion qui a perdu le contrôle dans la nuit du mardi 03 octobre au mercredi 04 octobre 2017 des vivres et des kits scolaires. Mais avant, une visite guidée des lieux funestes a permis à l’envoyée du président Patrice Talon l’ampleur des dégâts.  Dans son mot de bienvenue, la présidente de la commission des affaires sociales de la mairie de Porto-Novo, Dame Houssou représentant le maire de Porto-Novo Emmanuel Zossou,   a remercié la ministre qui a accepté de porter assistance aux victimes. Pour sa part, le porte parole des victimes  Sagbo Tidjani a relaté les conditions dans lesquelles le drame est intervenu avant de remercier le gouvernement. Même son de cloche du côté   du chef quartier de Louho  Paul Kinsou a fait remarquer que l’assistance a été prompte de toutes parts. Après avoir salué  le geste de solidarité de la ministre, le secrétaire général de la Préfecture de l’Ouémé représentant le préfet, Jean-Baptiste Akpamangbo a remercié le président Patrice Talon qui a accepté de dépêcher plusieurs membres du gouvernement pour présenter ses compassions  aux victimes. Une minute de silence des deux morts du drame : un enfant de la famille Sagbo et l’apprenti du chauffeur du camion, a planté le décor pour le message de la ministre. " Je vous  remercie énormément pour votre présence massive.  Je voudrais demander à la famille Sagbo de prendre son mal en patience.  Je  suis venue pour vous présenter les compassions du président Talon.  Avant moi, beaucoup de ministres sont  déjà passés ici. Mais étant le ministre des Affaires sociales,  je devais personnellement venir ici. En attendant la suite, je suis venue vous donner des vivres et des kits scolaires. Mon collègue de l’intérieur vous a déjà donné des paquets de tôle. ", a-t-elle déclaré. La remise des vivres et des kits scolaires a mis un terme à cette cérémonie. A en croire madame  Alassane Roubatou épouse Aliou, directrice départementale en charge des affaires sociales de l’Ouémé/Plateau, la ministre Adidjatou Mathys a remis  10 sacs de mais, 03 sacs de riz ; 03 sacs de haricot ; 04 bidons d’huile ; 01 carton de sucre ; 10 cartons de Macaroni, 10 cartons de   Matanti. Pour ce qui concerne les kits scolaires, il y a  29 enfants   dénombrés dont 21 au primaire et  01 en 6e.  Ce qui fait que les victimes ont reçu 22 kits scolaires constitués de cahiers de 200 pages et 100 pages, des vrais dessinateurs…, a-t-elle ajouté.

Emeric Joël ALLAGBÉ                        

Communiqué : recrutement au profit de MTFPAS et du MAEP organisé pour le samedi 16 décembre 2017

communique recrutement page 2 
   

 

 

 

 

En cours de Construction

Registre national des filets sociaux : un outil de gestion et de suivi des programmes de filets sociaux du Bénin

 Le principal objectif d’un tel registre est d’avoir une base de données unique des populations les mieux démunis afin de mieux coordonner les actions en leur faveur pour les sortir de la précarité.

Sous-catégories

Le Ministère

Travail et fonction publique

Contactez-nous

Autres liens

 

 

Adresse : Cadjèhoun -Cotonou - Tél : (00229) 21 33 23 30

Ministère du Travail de la Fonction Publique

Copyright © 2017 - MTFP